• Élise

Le métier vu (et vécu) par…


Qu’est-ce qu’être correcteur·trice free-lance concrètement ? Quelle est la routine de ce·tte « travailleur·se de l’ombre » ? Que vit-il·elle au quotidien ?

Parce que, si j’avais dû écrire à ce sujet, je ne l’aurais pas mieux fait que Mélany Bigot, correctrice professionnelle de son état, pour répondre à ces questions, je vous invite à lire cet article qui décrit parfaitement le métier, sa réalité, ses contraintes. Bien entendu, il n’en demeure pas moins une profession enrichissante, passionnante, stimulante, mais parfois frustrante… car, comme le disait (écrivait ?) si bien Voltaire : « On voit mieux ses fautes quand elles sont imprimées. »

C’est par ici : « La face cachée du métier de correcteur freelance »

Merci à elle pour cet article qui dépeint avec une grande exactitude le métier de correcteur·trice.


2 vues